Arduino + télécommande Nikon ML-L3 + Nikon D60 = Intervallomètre

Soirée Labx Bordeaux from Jul on Vimeo.

Si vous avez un reflex, une télécommande Nikon, une carte Arduino et une pièce de 2 cents, vous pouvez avoir un Intervallomètre ! Et cela sans modifier aucun de ces objets de manière irréversible .

La fonction intervallomètre permet de prendre des photos à intervalle régulier, et ainsi de faire de jolis time lapses comme celui-ci, réalisé avec le système décrit ci-après

Le principe : on remplace la pile de la télécommande par les contacts d’une carte Arduino qui envoie du courant à intervalle régulier, et on bloque l’interrupteur de la télécommande fermé. L’appareil photo déclenche quand la télécommande envoie un signal.

1. Programmer l’Arduino pour qu’elle envoie du courant sur un port à intervalle régulier.

Le code est d’une complexité extrême : il s’agit du célèbre « blinking LED » qui sert à tester la carte Arduino, et dont on change les valeurs .

______________

void setup() {

pinMode(13, OUTPUT); // j’ai pris le port 13 car il est muni d’un LED sur l’arduino UNO , ça permet de contrôler que le courant passe bien en sortie de carte

}

void loop() {

digitalWrite(13, HIGH); // set the LED on

delay(2000); // on déclenche pendant 2 secondes

digitalWrite(13, LOW); // set the LED off

delay(8000); // on attend pendant 8 secondes

}

__________________

On peut régler l’intervalle en millisecondes . Le temps de contact doit être de 2 seconde pour que le contact se fasse correctement.

Une fois le code chargé sur la carte, vous pouvez passer à le partie « hardware »

2. Transformer une pièce de monnaie en pile

Maintenant que l’arduino envoie du courant comme on veut, il faut connecter les bornes à la place de la pile. On la remplace par une pièce de 2 cents sur laquelle on aura soudé la polarité -. une fois la soudure effectuée, on scotche le + le long de la tranche en faisant bien attention à l’isoler de la pièce sous peine de court circuit (voir illustration)

Dans la télécommande, le contact + est au fond et le – sur une face de la pile. Ajustez en fonction et bonne chance…

Le contact du + est tout au fond du logement , pas facile de plaquer le fil dessus.

La polarité – soudée sur la pièce et le + disposé autour le la pièce mais bien isolé

3. Bloquer l’interrupteur et c’est parti

Il vous reste à insérer votre pseudo-pile et à bloquer l’interrupteur à l’aide d’un pince à linge, de scotch ou d’un assistant

Et voilà c’est parti !

4. Autres possibilités :

à partir du même montage, vous pouvez faire plein d’autres choses, il vous suffit de changer le programme de l’arduino. Vous pouvez par exemple conditionner le déclenchement à l’activation d’un capteur (, cellule photosensible, contact…) Vous pouvez aussi synchroniser plusieurs appareils photos avec la même télécommande (pour faire de la photo 3D…)